Vous avez ajouté 1 produit(s) à votre panier
< Continuer mes achats Passer ma commande >

Inscrivez-vous à la Newsletter

OK

Joe Naylor - Fondateur de RailHammer© : Son histoire. Créateur visionnaire, enfant curieux.


Joe aime les guitares. Il les aime beaucoup. Joe achète sa première guitare électrique en 1980, à l'âge de dix-neuf ans. En une heure, il la démonte complètement sur la table de la cuisine et décide sur-le-champ que le reste de sa vie tournera autour des guitares. Décision irréfléchie ? Peut-être mais c’est la bonne chose à faire selon Joe, « c’est parfaitement logique. Je grandis dans une famille de musiciens, maman enseigne le piano classique, papa joue du basson et trois de mes frères jouent de la guitare. Enfant, je suis un super bon artiste et je suis fasciné par la construction des choses. Je fais ces modèles volants en bois de basa qui exigent beaucoup de précision. J’ai l’habitude de modifier mes jouets pour cogner sur les jouets des autres enfants. Au lycée, je travaille comme mécanicien de vélos. Alors quand je démonte cette première guitare, je sais instantanément que je viens de trouver ma vocation, c'est la combinaison parfaite de l'art et de la science, et les guitares sont cool aussi ! » C’est ce genre de passion fanatique pour les guitares que Joe porte avec lui jusqu'à aujourd'hui et ça le mène à travers des décennies à l'exploration de la technologie de la guitare.

L'expérience compte
La passion ne signifie rien sans l’expérience et Joe est prêt à se salir les mains. Étudiant à la fac, il joue dans des groupes de rock et en 1981 il commence à réparer des guitares pour des copains musiciens. En 1986, il décroche son diplôme en Design Industriel. Très envie d'en apprendre plus sur la construction de la guitare, il va à Phoenix en 1987 pour étudier à la Roberto-Venn School of Luthiery. Dans cette école de renommée internationale, il apprend les subtilités de la construction de la guitare électrique et acoustique ainsi que le bobinage de micro, sous la direction des maîtres luthiers John Reuter, James Weisner et William Eaton. De retour à Kalamazoo, Joe s’installe dans son sous-sol et s’immerge pendant les cinq années qui suivent dans la réparation et la construction de guitares, le bobinage de micro tout en cumulant une succession d’emplois comme graphiste, dessinateur et superviseur de production.

En développant le sous-sol, il déménage dans la région de Détroit et ouvre Joe’s Guitar Exchange & Repair, un magasin spécialisé dans l’achat, la vente et la réparation de guitares et d’amplis vintage/usés. Cette expérience se révèle inestimable puisque Joe est en mesure de tester et d’analyser toutes les marques imaginables et types de mécanismes de guitares sur le marché. Le magasin a également un atelier de réparation bien achalandé et il apprend de première main de quels genres de fonctionnalités et de modifications, les experts ont besoin. En 1993, Joe présente l’ampli Naylor Special Design 50, un des premiers amplificateurs de remplacement de style vintage.

En 1994, le magasin est transformé en une micro-usine, baptisée J.F. Naylor Engineering, connue pour les amplis Naylor.Le très célèbre (ampli) Super-Drive Sixty, conçu en collaboration avec le modder d’ampli renommé, Dan Russell, il s’agit du premier ampli tube « haut gain »/« master volume » sur le marché de boutique câblée à la main. Les amplis Original Naylor atteignent le statut de collector et sont utilisés par les artistes comme Stevens (Billy Idol), Vernon Reid (Living Colour), Ron Asheton (The Stooges), Billy Howerdel (A Perfect Circle), Nick Perri (Silvertide), Jagori Tanna (I Mother Earth), Kenny Olson (Kid Rock) et bien d’autres encore.

En 1996, Joe vend Naylor Engineering et forme Reverend Guitars. Tout en construisant l’installation Reverend pendant la journée, il travaille le soir dans le service réparation chez Joe's Music à East Detroit. Joe travaille pendant presqu’un an dans l'un des plus grands magasins indépendants de la région comme technicien de réparation agréé Fender and Gibson. Reverend lance sa première guitare en 1997 en utilisant le concept innovant de haute résonance du corps basé sur le brevet américain de Joe n° 6114616. Il continue à concevoir des amplificateurs et des enceintes Reverend, la pédale Driverain et les amplis Alltone. Plus particulièrement, Joe conçoit toute la gamme de guitares et de basses Reverend (y compris tous les micros brevetés), marque bien connue dans le monde entier pour son design épuré et sa haute performance. Joe travaille avec les utilisateurs Reverend comme Dan Auerbach (Black Keys), Ron Asheton (The Stooges), Bob Balch (Fu Manchu), Jeff Young (Megadeth), Billy Corgan (Smashing Pumpkins), Reeves Gabrels (David Bowie, Tin Machine), Audley Freed (Cry of Love), Marc Ford (Black Crowes), Pete Anderson (Dwight Yoakam), Rick Vito (Bob Seeger), Eiden Thorr (Valient Thorr) et bien d’autres encore.

Actuellement, Reverend est dirigé par le partenaire d’affaires de Joe, Ken Haas tandis que Joe continue à gérer tout le travail de conception et le soutien technique. Un créateur infatigable, Joe réussit également à concevoir plusieurs produits novateurs de guitares, comme par exemple les câbles Armor Gold Cables, les cordes StringDog, la sangle Heads Up Strap et maintenant les micros Railhammer. A ce jour, les produits conçus par Joe ont remporté pas moins de 19 récompenses de grands magazines de guitares et de l’industrie.


La quête pour plus de clarté
Le design Railhammer est inspiré par la quête du son personnel de Joe. Il aime vraiment le son du humbucker manche, particulièrement le son clair. Mais avec une distorsion, il trouve que le son du manche se transforme en bouillie, particulièrement en jouant une rythmique sur les cordes filées. A l’époque, Joe écrit des chansons qui nécessitent des transitions très rapides entre le son clean et dirty et il ne peut pas passer assez rapidement au micro chevalet pour les parties dirty. Que faire ?

C’est vivant !
Bille en tête, Joe se dirige vers le laboratoire, « je décide de me construire un humbucker manche qui peut manipuler les parties rythmiques déformées et qui mène au concept de Railhammer. Je suis un fan de Lawrence XL500 qui est le premier humbucker deux rails. C’est « propre » sans harmoniques et clair sur les cordes filées mais ça sonne un peu léger sur les cordes pleines, à mon goût. Donc, je pense que je peux garder la clarté des bobines sur les cordes filées mais construire dans le son « rond » des grands plots ronds pour les cordes pleines, ce serait parfait. Je construis à la main un prototype brut à partir d’un vieux humbucker Reverend qui traîne. Je coupe les rails dans des supports d’étagères en acier et j'utilise des têtes de clous pour les grands plots et ça marche. » Des expériences de micro chevalet suivent et Joe réalise que le concept fonctionne pour les deux positions et avec un son harmonieux et une clarté qu’il n’a encore jamais entendus dans un humbucker.

Tester, modifier, tester, modifier. Recommencer.
Joe a un concept mais qui a besoin d’être développé. Cela représente des mois de travail de conception, de tests et de modifications pour obtenir les caractéristiques parfaites des rails, des plots, des plaques métalliques et des bobines. Aucune de ces pièces n’est standard et elles nécessitent des outils coûteux et des moules à produire. Une fois les pièces finalisées, le bobinage commence. Faire un bobinage d’un bon micro est facile. Trouver une gamme de micros qui comprend des modèles de chevalet et de manche qui correspondent est un défi. Pas moins de 40 prototypes ont été enroulés en essayant des combinaisons différentes d’aimants et de fils. Une chose que Joe sait depuis des décennies de conception, est que le test est indispensable. « Red Betsy » est la guitare modifiée utilisée pour tester les micros. Betsy est un modèle Schecter S-1 utilisé pour tester tous les micros avec un système de câbles au niveau de la caisse de la guitare avec des clips pour un montage et un démontage rapides. Interchanger un micro prend environ 30 secondes ! Des tests par Joe et par de nombreux professionnels locaux s’ensuivent. Des prototypes sont comparés les uns aux autres et les finalistes sont sélectionnés. Ils sont ensuite à nouveau testés par rapport aux standards de l’industrie … les suspects habituels : Duncan, Dimarzio, EMG, Lawrence, Gibson et bien d’autres encore. Si vous voulez être le meilleur, vous devez faire des tests contre les meilleurs. Des modifications sont apportées, d’autres tests et d’autres modifications. Le cycle se poursuit pendant des mois jusqu’à ce que les gagnants émergent. Betsy est épuisé. Le groupe final est à nouveau testé sur différentes marques et divers types de guitares : corps en matériau plein, semi-creux ou creux, long diapason, court diapason, manche collé, manche vissé, etc. Quelques mois supplémentaires de tests et de modifications jusqu'à ce que Joe soit enfin satisfait avec une gamme de humbuckers aussi bons ou meilleurs que ceux qui existent jusqu’à présent. Rouleaux Railhammer Railhammer est lancé officiellement en janvier 2012. De vives réactions et des retours positifs de joueurs confirment ce en quoi Joe a toujours cru : « Il y a beaucoup de joueurs qui apprécient plus de clarté et de son harmonieux, particulièrement sur les cordes filées. La quête du son se poursuit.